GPA : la meilleure émission !, Pour celles et ceux qui ne comprennent pas pourquoi les sondages démontrent que les Français sont bien plus…

GPA : la meilleure émission !
Pour celles et ceux qui ne comprennent pas pourquoi les sondages démontrent que les Français sont bien plus favorables à l’idée d’une réglementation de la GPA qu’on ne le dit, alors en ce dimanche bien gris regardez le replay de cette émission très populaire de Frederic Lopez, ECOUTEZ ce que vous disent les personnes concernées, couples d’intention (homosexuels et hétérosexuels) et gestatrices, qui ont réalisé des GPA éthiques.
ECOUTEZ LES, simplement.
Prenez la mesure de leurs scrupules moraux, de leur attention à autrui, de l’amitié née entre les familles, et de leur responsabilité envers les enfants
Vous comprendrez pourquoi à cette émission il s’est passé une chose extraordinaire : à la fin les techniciens ont applaudi !

Franky ZAPATA ,( le génial inventeur du Flyboard air, engin volant autonome), sort une version assise du Flyboard , le Flyride, qui vous propulse au…

Franky ZAPATA ,( le génial inventeur du Flyboard air, engin volant autonome), sort une version assise du Flyboard , le Flyride, qui vous propulse au dessus de l’eau. Pour les novices,il n’est pas évident de tenir debout sur un Flyboard ! ;) et cette version genre jetski volant possède pas mal de contrôles automatisés. Cela semble relativement facile, oui mais…

Etre, ou ne pas être : telle est la question

Etre, ou ne pas être : telle est la question. Y a-t-il pour l’âme plus de noblesse à endurer les coups et les revers d’une injurieuse fortune, ou à s’ armer contre elle pour mettre frein à une marée de douleurs ? Mourir… dormir, c’est tout ;. .. Calmer enfin, dit-on, dans le sommeil les affreux battements du cœur ; quelle conclusion des maux héréditaires serait plus dévotement souhaitée ? Mourir… dormir, dormir ! Rêver peut-être ! C’est là le hic. Car, échappés des liens charnels, si, dans ce sommeil du trépas, il nous vient des songes… halte là ! Cette considération prolonge la calamité de la vie. Car, sinon, qui supporterait du sort les soufflets et les avanies, les torts de l’oppresseur, les outrages de l’orgueilleux, les affres de l’amour dédaigné, les remises de la justice, l’insolence des gens officiels, et les rebuffades que les méritants rencontrent auprès des indignes, alors qu’un simple petit coup de pointe viendrait à bout de tout cela ?

A la croisée de la préhistoire et de la philosophie, que peut penser un grand témoin de l’archéologie, comme Marcel Otte ? Incontournable…

A la croisée de la préhistoire et de la philosophie, que peut penser un grand témoin de l’archéologie, comme Marcel Otte ? Incontournable spécialiste des Homo Sapiens sapiens et de leur production intellectuelle, il réfléchit avec nous à ce que peut-être la préhistoire ! Pour lui, Fort de sa pensée, l’Homme croit-il seul ? l’archéologie préhistorique révèle pourtant, que « toutes les civilisations, antérieures ou éloignées, indiquent pourtant la voie aux solutions élaborées depuis trois millions d’années et jamais mises en échec: composer avec les forces naturelles, omnipuissantes, omniprésentes et éternelles, douées d’esprit elles aussi ». A n’en pas douter, pour Marcel Otte, l’archéologie anthropologique nous place devant des responsabilités inouïes.

DEVINETTE : qui a dit ça ?, “Elle n’a rien pour elle, elle ne sait pas lire pas écrire, elle est moche comme un cul, et elle gagne 1,5 millions,…

DEVINETTE : qui a dit ça ?
“Elle n’a rien pour elle, elle ne sait pas lire pas écrire, elle est moche comme un cul, et elle gagne 1,5 millions, c’est quand même extraordinaire cette histoire […] C’est un horrible événement dans sa vie dont certainement elle se rétablira, mais pour elle c’est quand même… ça va quoi !,
Tu veux que je sois politiquement totalement incorrecte ? […] Je me demande, c’est horrible à dire, si c’est pas ce qui lui est arrivé de mieux […] Moi je pense que l’argent qu’elle a gagné, qui lui permet d’élever sa fille, elle ne l’aurait jamais eu dans toute son existence et j’espère qu’elle oubliera ce moment extrêmement désagréable […] Il y a des femmes dans la rue, je suis sûre qu’elles ont pensé ça, en disant « J’aimerais moi aussi être une femme de chambre dans un hôtel et que ça m’arrive. »
REPONSE : Sophie de Menthon sur Nafissatou Diallo au moment de l’affaire DSK (à l’émission Les grandes gueules).
On comprend que cette charmante dame soit (avec Elisabeth Levy de Causeur qui a dénoncé violemment le mouvement #MeToo dès le premier jour) l’une des premières co-signataires de la tribune #CétaitMieuxAvant #ImportunezMoi.
C’est vrai quoi. Cétait tellement mieux avant quand on pouvait rigoler tranquillement à la radio et que personne ne vous embêtait pour tenir des propos racistes, ou appeler un viol “un moment extrêmement désagréable” qui peut rapporter gros et devenir “ce qui arrive de mieux” à une femme pauvre “moche comme un cul”

Une très belle tribune de Martine Gross, la sociologue qui a créé en France il y a vingt ans le champ de recherche sur l”homoparentalité

Une très belle tribune de Martine Gross, la sociologue qui a créé en France il y a vingt ans le champ de recherche sur l”homoparentalité. Martine s’est toujours battue pour que L’ENGAGEMENT PARENTAL ait une place plus grande dans nos représentations , nos valeurs et l’institution de la filiation.
Cela ne suppose aucun déni du corps, comme le montrent ses enquêtes sur la GPA.
Simplement de reconnaitre quelle VIOLENCE est faite par ceux qui décrètent du haut de leurs préjugés, à la place d’une gestatrice qui n’a jamais, en aucun cas, voulu devenir la mère de l’enfant qu’elle porte pour autrui, en contradiction totale avec son ressenti, sa volonté et le sens humain de son acte, que ce serait elle la “vraie mère”, et quelle VIOLENCE c’est en parallèle de refuser à la mère d’intention son statut de mère de son propre enfant .
Défendre le supposé “bien” des femmes contre elles-mêmes, sans les connaître en les combattant et en les injuriant n’est pas sérieux.
Comme le rappelle Martine, les trafics et exploitations indignes de mères porteuses pauvres existent dans le monde, il faut les combattre comme on le fait déjà pour les trafics d’enfants (bien plus nombreux), mais ce n’est pas une raison de refuser de reconnaitre que des GPA remarquables existent, que ce soit pour que des couples hetérosexuels ou des couples homosexuels puissent fonder une famille. Qui oserait dire que parce qu’il y a des trafics d’enfants, les adoptions éthiques n’existent pas ?
Plutôt que de fantasmer, écoutons et lisons celles et ceux qui, comme Martine, ont enquêté longtemps, dans le respect des personnes, et nous livrent, année après année, les résultats de leurs recherches.

Qu’est-ce qui se joue, sur le long terme, autour de 1914 et de 1918 ? Quels sont les mutations, les découvertes, les élans qui ont été…

Qu’est-ce qui se joue, sur le long terme, autour de 1914 et de 1918 ? Quels sont les mutations, les découvertes, les élans qui ont été stoppés, ralentis, changés ou au contraire accélérés par le conflit mondial ? Combien demeurent d’actualité, 100 ans après, les questions révolutionnaires dans le domaine de la physique qui ont été abordées avant et après la guerre », souligne le physicien Serge Haroche.

Selon Albert Thibaudet, figure centrale des lettres françaises dans l’entre deux guerres, qu’Antoine Compagnon a contribué à tirer de l’oubli, il…

Selon Albert Thibaudet, figure centrale des lettres françaises dans l’entre deux guerres, qu’Antoine Compagnon a contribué à tirer de l’oubli, il y a deux grandes natures d’auteurs qu’on appellerait volontiers sans la moindre idée d’une hiérarchie des génies, des auteurs ordinaires et des auteurs extraordinaires. L’auteur ordinaire, écrit Thibaudet, n’est pas l’homme moyen de son pays, mais le délégué excellent et éminent de l’homme moyen, le représentant d’un ordre, un chef de file, le point par où étincelle une famille et qui traduit cette famille en lumière. L’auteur extraordinaire lui, apparaît au sommet d’une pente abrupte. Il n’est pas le chef de file mais une file à lui tout seul. A cette catégorie, à cette classe d’inclassables, d’incalculables, d’irréductibles appartient Pascal. Tandis que Montaigne se propose aux esprits comme un révélateur au sens du photographe, un révélateur d’eux mêmes, de leur portrait. Pascal le grand extraordinaire, Montaigne le grand ordinaire. Les autres regardent devant soi, moi, au dedans de moi…

Maudits mots dits de Céline

Maudits mots dits de Céline. Maudire n’autorise pas à haïr : ce n’est encore que des mots. 05/01/2018. Le projet de réédition des pamphlets antisémites de Céline fait débat. Céline, 01/09/1951. Certains, comme Serge Klarsfeld, souhaitent en interdire la publication et Céline lui-même ne voulait pas qu’ils soient réédités, ce que sa veuve, Lucette Destouches, avait fait respecter jusque-là. Mais il se trouve que les textes sont disponibles sur internet, sans la moindre précaution éditoriale ni mise en perspective historique, et qu’un éditeur québécois les a déjà publiés dans une édition critique qui est justement celle que Gallimard veut reprendre. Et c’est là que le bât blesse.

Du grain à moudre, spécial “bioéthique”, le podcast est déjà en ligne!, Un débat que j’ai trouvé intéressant sur le fond et , comment dire,…

Du grain à moudre, spécial “bioéthique”, le podcast est déjà en ligne!
Un débat que j’ai trouvé intéressant sur le fond et , comment dire, honnête. Ainsi, j’ai trouvé remarquable que Guillaume Goubert, directeur de La Croix, dise aussi simplement et clairement qu’il est opposé à la PMA avec don non seulement pour les couples de femmes, mais de façon générale, et donc y compris pour les couples hétérosexuels qui en bénéficient depuis 50 ans . Je n’en étais pas surprise sur le fond (après tout, refuser toute PMA et surtout si elle est avec don, c’est la position officielle de Rome) mais voilà une transparence assez rare, j’en ai fait l’expérience récemment face à Ludovine de la Rochère, qui n’avait pas du tout envie de dire publiquement sa position de fond . L’honnêteté de mon co-invité a permis, au contraire, de bien poser , sans agressivité, nos divergences de fond et d’engager un vrai débat, que nous avons poursuivi après l’émission dans le couloir, les escaliers, la rue … Nous ne sommes pas en désaccord sur tout, d’ailleurs. Ainsi, Guillaume Goubert s’est révélé très sensible à la question de l’accès aux origines (qu’il ne confond pas avec une recherche de filiation, il faut le souligner) et j’espère que nous poursuivrons nos échanges sur ce sujet capital pour les droits fondamentaux des personnes nées de don.
ttps://www.franceculture.fr/emissions/du-grain-a-moudre/du-grain-a-moudre-lundi-8-janvier-2018