« J’ai toujours été au centre des polémiques, sachant que je ne fais qu’analyser et montrer du doigt les méthodes des islamistes, car je les…

« J’ai toujours été au centre des polémiques, sachant que je ne fais qu’analyser et montrer du doigt les méthodes des islamistes, car je les connais pertinemment. J’ai vécu parmi eux et je comprends leur mode de fonctionnement et leurs méthodes. Concernant les menaces, elles sont innombrables et ne font que croître, que ce soit sur les réseaux sociaux, auxquelles je n’accorde aucune importance, car je sais que celui qui veut me tuer ne vas pas me le dire, mais ce qui me dérange, c’est la quantité d’insultes que je reçois et qui m’obligent à désactiver mon compte parfois » –Waleed Al-husseini

Les trois étapes sur le chemin de la vie : oui, mais c’est bien sûr ; bien sûr que non ; oui encore que ; non mais pas quand même

Les trois étapes sur le chemin de la vie : oui, mais c’est bien sûr ; bien sûr que non ; oui encore que ; non mais pas quand même…
– 1 er acte : au stade esthétique, dans l’immédiateté, nous ne sommes pas sérieux, nous sommes dispersés, nos velléités frivoles n’aboutissent à rien, nous perdons notre temps, nous sommes distraits : errer, c’est humain d’où les échecs et les insuccès…
– 2 ème acte : au stade éthique, la conscience est malheureuse : découragement, dépression et déprime : le centre ne peut plus tenir, plus d’unité, plus d’unicité, déréliction de nos projets, moment de toutes les mésententes : tout est vanité…
– 3 ème acte : au stade religieux, reconquête et résurrection du sens de la vie : victoire sur la mort, le temps est retrouvé : éblouissements, il s’agit de réunir et de créer les conditions pour qu’une félicité soit possible. On a toujours raison de se révolter contre les absurdités…

Un an après : dans la presse, c’est l’heure du bilan après un an d’exercice du nouveau président

Un an après : dans la presse, c’est l’heure du bilan après un an d’exercice du nouveau président. En matière d’image, résume Gérard Courtois dans Le Monde – qui consacre au bilan un dossier complet de 8 pleines pages – « si d’indéniables qualités lui sont reconnues (énergie, modernité, présidentialité notamment), le chef de l’Etat souffre, aux yeux d’une majorité de Français (53 %), de ne pas ” bien comprendre ” leurs problèmes. Au plan sociologique, le déséquilibre s’est creusé depuis un an entre une France populaire qui le juge de façon critique et une France aisée plus positive. Au plan politique, enfin, le candidat centriste – ou central – de mai 2017 est devenu un président nettement situé à droite par les Français ». C’est la principale leçon que le journaliste tire de l’enquête menée par Ipsos-Sopra Steria du 25 avril au 2 mai, pour le Centre de recherche de Sciences Po (Cevipof), la Fondation Jean-Jaurès et Le Monde. Avec en préambule cette observation que le président « résiste bien – mieux en tout cas que ses prédécesseurs immédiats – à l’usure du pouvoir après un an de mandat ».

An early version of BWV 572 was copied by Johann Gottfried Walther

An early version of BWV 572 was copied by Johann Gottfried Walther. The title page of Walther’s manuscript reads Piece d’Orgue | di | Giov: Sebast: Bach. This copy probably originated around 1714–1717. According to George B. Stauffer, Bach composed this version between 1708 and c. 1712. Also Jean-Claude Zehnder (de) supposes that this version of the piece was composed in Bach’s early Weimar years, while he also mentions Siegbert Rampe (de)’s contention that it may have been composed somewhat later. The earliest extant copies of Bach’s revised version date from the 1720s. Also these manuscripts carry the title Piece d’Orgue. The oldest extant copy of the revised version was written by a Köthen pupil late 1722, around half a year before Bach moved to Leipzig. A lost manuscript, which served for the publication of the piece in 1846, was, according to Peter Williams (de), likely titled Fantasia. Philipp Spitta, naming the work Fantasia in the 1873 first volume of his Bach-biography, considered it more Buxtehude-like than any other composition by Bach. The Bach Gesellschaft published the piece as Fantasie in 1891. A century later, the New Bach Edition returned to the name found in the early manuscripts, i.e. Pièce d’Orgue. Breitkopf’s 21st-century new Urtext edition also uses this name for BWV 572.

I wish I knew how, It would feel to be free, I wish I could break, All the chains holding me, I wish I could say, All the things that I should…

I wish I knew how
It would feel to be free
I wish I could break
All the chains holding me
I wish I could say
All the things that I should say
Say ‘em loud say ‘em clear
For the whole round world to hear
I wish I could share
All the love that’s in my heart
Remove all the bars
That keep us apart
I wish you could know
What it means to be me
Then you’d see and agree
That every man should be free
I wish I could give
All I’m longin’ to give
I wish I could live
Like I’m longin’ to live
I wish I could do
All the things that I can do
Though I’m way overdue
I’d be starting anew.
Well I wish I could be like a bird in the sky
How sweet it would be
If I found I could fly
I’d soar to the sun
And look down at the sea
And I sing ’cause I know
How it feels to be free

N’importe quel écrivain en rêve

N’importe quel écrivain en rêve. Un premier roman écrit à un âge où d’autres passent le bac, un accueil critique unanime et dithyrambique, une sélection sur la liste du Goncourt… Lui a préféré aller voir ailleurs, et il est parti étudier à l’université Columbia… «Le monde s’est brouillé. Par mon père [Jean-Louis Hue, qui dirigea le Magazine littéraire pendant vingt-cinq ans], j’avais vu trop d’écrivains qui tournaient en rond. J’ai eu envie du monde réel.» Mission accomplie : après un séjour dans à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd) et après avoir été le porte-plume de la ministre Christine Lagarde, Koenig crée et anime un think tank, Génération libre, ouvertement libéral, il multiplie les chroniques (Libération, l’Opinion, le Point…) et les apparitions médiatiques. Sans parler de son nouveau livre, les Aventuriers de la liberté*, un recueil de reportages au cours desquels il va se colleter sur le terrain avec quelques expériences libertaires : hackers berlinois en lutte contre la puissance d’Internet, activiste saoudienne réfugiée au Québec, fondateur de start-up au Rwanda…

Ce matin à la poste :, Moi : Bonjour, ce serait pour renouveler mon contrat de réexpédition du courrier

Ce matin à la poste :
Moi : Bonjour, ce serait pour renouveler mon contrat de réexpédition du courrier…
X : Donnez moi votre nom. Ok très bien. (Il regarde son ordi)
Celle-ci doit se terminer le 34 mars de ce mois-ci.
Moi : Euh non le 31 mars je pense.
X: Ah oui effectivement. Et vous voulez prolonger encore 6 mois ?
Moi : Oui c’est ça.
X : Ce sera donc jusqu’au 29/09 qui est le mois de… attendez
(Gros temps de réflexion…)
Moi : Ben septembre…
X : Oui c’est ça ! Voilà insérez votre bancaire!
Moi : Ça ne fonctionne pas..
X : Ça arrive parfois. Il suffit de gra-grater la pupuce.
Moi : Ok merci.
#vivelapo-poste!

Voici le dernier paragraphe de ce texte de Leo Aknine : « Assad est un des grands meurtriers de l’Histoire, pas le plus grand loin de là

Voici le dernier paragraphe de ce texte de Leo Aknine : « Assad est un des grands meurtriers de l’Histoire, pas le plus grand loin de là. Ceux qui se dressaient contre lui étaient pour la majorité des émanations de Daesh ou de Al Queda. On sait très bien comment ils utilisent les civils pour maintenir leur emprise. Mais si on veut sauver des vies aujourd’hui, mieux vaut une horreur telle qu’Assad que ce qui l’aurait remplacé, Daesh. »

NOTRE CONTRIBUTION AUX ETATS GENERAUX DE LA BIOETHIQUE, Anne-Marie Leroyer et moi-même avons été auditionnées par le Comité Consultatif…

NOTRE CONTRIBUTION AUX ETATS GENERAUX DE LA BIOETHIQUE
Anne-Marie Leroyer et moi-même avons été auditionnées par le Comité Consultatif National d’Ethique, en présence de son président Jean François Delfraissy, en tant que rapporteure et présidente du rapport “Filiation, origines, parentalité” (2014). Nous avons donné une contribution écrite, limitée à 4 pages, qui insiste sur 4 propositions majeures de ce rapport qui ont en commun de rompre avec un modèle “pseudo procréatif” et “pseudo thérapeutique” de l’AMP avec tiers donneur, et de valoriser un nouveau modèle de “Responsabilité”.
-Ouverture de l’AMP aux couples de femmes et établissement de la double filiation de l’enfant à ses deux mères dès le début de la grossesse .
– institution d’une “Déclaration commune anticipée de filiation” pour tous les couples et personnes recourant à l’AMP avec don.
-Accès aux origines à la majorité pour toutes les personnes nées de don qui le souhaitent, dans le respect de la vie privée des donneuses et donneurs. (étant rappelé que l’accès aux origines exclut tout établissement de filiation avec le donneur ou la donneuse.)
-Transcription automatique à l’état civil français de la double filiation des enfants nés de GPA à l’étranger.
Ces quatre propositions s’inscrivent dans un ENSEMBLE PLUS LARGE DE PROPOSITIONS, en particulier sur l’état civil, mais aussi sur l’accès aux origines et la PMA auxquelles il convient de se reporter et que nous avons rappelées à l’oral.
Bien que le rapport ne se prononce pas sur ce point, nous avons précisé que nous sommes, à titre personnel, tout à fait favorables à l’ouverture de l’AMP aux femmes célibataires.

Contre l’antisémitisme et le terrorisme islamiste : la meilleure des réponses que des imams attachés aux valeurs de la république et de la…

Contre l’antisémitisme et le terrorisme islamiste : la meilleure des réponses que des imams attachés aux valeurs de la république et de la démocratie, pouvaient faire au récent manifeste d’intellectuels et de politiques appelant à réformer le Coran, et ce faisant accréditant l’idée que c’est l’Islam en tant que tel qui serait le coupable, alors que l’Islamisme –dont aucun de ces imams ne nie les dégâts inquiétants dans la jeunesse musulmane– est un atroce dévoiement politico-salafiste et identitariste de la religion, destiné à semer partout la terreur, la haine de l’Occident, et tout particulièrement le refus de l’égalité des sexes et de l’émancipation des femmes et des personnes LGBTI.