Aujourd’hui, il est presque impossible aux couples homosexuels d’adopter un enfant

Aujourd’hui, il est presque impossible aux couples homosexuels d’adopter un enfant.
Et pas seulement parce que le nombre d’enfants adoptables a beaucoup baissé, pour tous.
Aussi du fait d’une discrimination sourde, rarement revendiquée, mais évidente à la longue.
Que fait l’UNAF ?
Cet organisme, qui représente “les familles” et a un délégué dans chaque décision d’adoption, s’était opposé radicalement au mariage et à l’adoption pour tous, alors qu’elle aurait dû AU MINIMUM s’abstenir d’intervenir.
Nous leur avions répondu en démontant leurs arguments point par point, lors d’un colloque scientifique à l’EHESS en pleine mobilisation pour/contre le projet de loi, avec Agnès Fine Martine Gross, Jérôme Courduriès Jennifer R. Merchant Serge Portelli Anne-Marie Leroyer et Laurence Brunet.
Les actes en ont été publiés aux editions de l’Ehess sous le titre “Mariage de même sexe et filiation”

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

10 thoughts on “Aujourd’hui, il est presque impossible aux couples homosexuels d’adopter un enfant

  1. Je confirme. Un exemple typique de cette réalité: Il existe également dans certains départements des dispositifs de parrainage (d’enfants confiés à l’ASE places en foyer ou en famille d’accueil) qui permettent d’accueillir des enfants certains week en…Xem thêm

  2. Le sujet de l’adoption internationale n’intéresse aucun politique. Quelle tristesse, les orphelinats sont surchargés dans certains pays… Hormis une poignée de pays ouvertement homophobes (comme quelques conseils de famille en France), il ne manque qu’un peu de pédagogie pour que d’autres s’ouvrent aux couples homo… Quand vous adoptiez en célibataire en Afrique, ils n’étaient pas dupes…

  3. Il n’y a pas ( ou beaucoup moins qu’il y a quelques années) de difficultés à obtenir un agrément. la difficulté réside dans les conseils de famille qui préfèrent confier un enfant aux couples jeunes et hétérosexuels. Toutefois certains conseils de famille évoluent. J’ai été sollicitée l’an dernier par un conseil de famille pour organiser une journée de sensibilisation et de familiarisation avec la réalité des familles homoparentales. Ils étaient motivés parce qu’ils traitaient les dossiers dans l’ordre d’arrivée et qu’ils devaient considérer celui d’un couple d’hommes. Ils ont pris la décision de leur confier un bébé. Je ne sais pas dans quelle mesure l’attitude de ce conseil de famille peut faire des émules dans d’autres départements…

  4. Des Udaf évoluent localement et acceptent des assos homoparentales pour les représenter dans des Conseils de famille. Les mentalités évoluent! !

Leave a Reply to Claudine Onfray-ménez Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>