Christian Moullec a été le premier au monde à tenter et réussir la réintroduction d’espèces menacées, notamment en Suède, par l’entrainement…

Christian Moullec a été le premier au monde à tenter et réussir la réintroduction d’espèces menacées, notamment en Suède, par l’entrainement en vol des oiseaux par ULM. Petit à petit, développant une relation de confiance, Ses oiseaux volent avec lui, regardez ces images tout à fait étonnantes. Un vol de ce genre est inoubliable. Le Mont St Michel .
Being the first in the world, training birds to fly again to their destination with this method, (microlight) , Christian Moullec has so special trust links in between him and His birds. Watch this, a flight like this is unforgettable. Mont St Michel, France.

Pendant que certains récoltent des récompenses avec les diamants noirs que sont les truffes, pendant qu’un hommage national se prépare pour Paul…

Pendant que certains récoltent des récompenses avec les diamants noirs que sont les truffes, pendant qu’un hommage national se prépare pour Paul Bocuse, pas aussi élitiste que l’on veut bien le dire, et chantre de la belle cuisine, pendant que les bouchons lyonnais nous régalent à prix honnêtes , pendant que les vinomédias s’organisent en itinérance en France, pendant que l’élevage des crus bordelais s’affine en barriques et que l’on taste pour équilibrer l’assemblage, etc, etc…, ils se mettent sur la gueule pour acheter du nutella (sans majuscule, et fort à propos) à – 70%. Comme je le disais il y a un instant, on ne va surtout pas réveiller Lénine, mais ils sont vraiment devenus fous.

Pax Poutina

Pax Poutina. À Sotchi, le sommet de Vladimir Poutine pour la paix en Syrie a débuté hier en l’absence des délégations de l’opposition et des Kurdes. C’est-à-dire en l’absence du peuple syrien… Manifestation de soutien des Kurdes d’Irak, Sulaimaniyah, 29/01/18. À l’issue des pourparlers de Vienne, sous l’égide des Nations unies, le Comité des négociations syriennes (CNS), regroupant la quasi-totalité de l’opposition au régime, avait annoncé samedi dernier son intention de boycotter l’étape de Sotchi. Les Kurdes, qui subissent l’offensive turque dans la province d’Afrine, lui ont emboité le pas. « La Turquie et la Russie sont les garants de Sotchi et ces deux pays se sont mis d’accord sur Afrine, ce qui contredit le principe même de dialogue politique », a déclaré Fawza Youssef, une responsable du mouvement kurde syrien PYD.

Popularité de Spinoza

Popularité de Spinoza. Développement personnel, anti-stress, nouveau management… Spinoza est servi à toutes les sauces au prix d’un dévoiement de sa pensée. La signature de Spinoza. Dans les pages idées de Marianne, Stéphane Bou tente de comprendre les raisons d’un tel engouement pour le philosophe de l’Éthique. Il cite le petit livre lumineux de Gilles Deleuze – Spinoza. Philosophie pratique – où celui-ci souligne qu’il « dispose d’un appareil conceptuel extraordinaire, extrêmement poussé, systématique et savant ; et pourtant il est au plus haut point l’objet d’une rencontre immédiate et sans préparation, tel qu’un non-philosophe, ou bien quelqu’un dénué de toute culture, peuvent en recevoir une soudaine illumination ».

La critique est l’art d’aimer

La critique est l’art d’aimer. Elle est le fruit d’une passion qui ne se laisse pas dévorer par elle-même mais aspire au contrôle d’une vigilante lucidité. En 1961, dans l’un de ses textes les plus fameux, Jean Douchet définissait en ces termes l’art de la critique dans les Cahiers du cinéma. Compagnon de route et ami des jeunes turcs de la Nouvelle Vague, auteur d’un livre sur Hitchcock, réalisateur de plusieurs court-métrages, Douchet est avant tout un passeur, professeur de cinéma dont l’enseignement fut et demeure essentiellement oral.

Dans l’introduction au premier tome des Oeuvres complètes de Henri Michaux parues dans la Pléiade en 1998, Raymond Bellour écrivait : ” Pendant 62…

Dans l’introduction au premier tome des Oeuvres complètes de Henri Michaux parues dans la Pléiade en 1998, Raymond Bellour écrivait : ” Pendant 62 ans, de 1922 à 1984, Michaux n’a pas cessé d’écrire, puis d’écrire et de peindre. Il est clair qu’il y a loin de l’homme jeune, inquiet, impatient, percutant, mélangé – de cet homme fragile et furieux, bataillant en tout sens, à l’écrivain célèbre, recherché mais savamment discret et comme retiré dans sa propre légende, qui oppose à son époque étonnée des allures de sage. Et pourtant. De son premier recueil à son dernier, Michaux aura creusé sans discontinuer une même formule d’équilibre instable entre les composantes passagères qui dessinent pour lui la réalité fugitive d’un livre. “

Cette émission s’attache à restituer l’oeuvre des auteurs jadis largement répandus mais désormais négligés par l’actualité qui peut être…

Cette émission s’attache à restituer l’oeuvre des auteurs jadis largement répandus mais désormais négligés par l’actualité qui peut être la leur, tout en s’efforçant de comprendre les motifs de l’effacement plus ou moins complet dont leur œuvre peut souffrir. Dans le cas d’Anatole France, qui est le personnage de ce matin, le contraste est d’une grande violence. Au tournant des XIXe et XXe siècles, ses livres ont connu un succès immense, chez nous et à l’étranger. Sa célébrité a été hors de pair, saluée en 1921 par le prix Nobel de littérature. Son œuvre demeure omniprésente dans les bibliothèques privées de l’époque. Sa disparition, en 1924, causa une grande émotion. Or voici qu’en dépit des efforts, souvent admirables, de spécialistes enthousiastes (je pense spécialement à Marie-Claire Banquart, sa biographe et éditrice dans la collection de la Pléiade), voici qu’à un siècle de distance il est pratiquement ignoré des nouvelles générations. Et quand bien même on est habitué, dans le Panthéon des écrivains, aux flux et reflux des destins posthumes, on demeure quelque peu sidéré, dans le cas d’Anatole France, par une telle déconfiture de sa gloire. Que celle-ci soit injuste, c’est ce qu’il s’agira de nous efforcer de démontrer, tout en tâchant de la comprendre, avec l’aide de la compétence éminente de Laurent Theis, historien éprouvé des sensibilités politiques et littéraires de ces temps-là.

Qu’est-il arrivé au chef-d’oeuvre de Diderot, Le Neveu de Rameau, avant qu’il ne nous parvienne ? Qu’il fasse beau, qu’il fasse laid, c’est mon…

Qu’est-il arrivé au chef-d’oeuvre de Diderot, Le Neveu de Rameau, avant qu’il ne nous parvienne ? Qu’il fasse beau, qu’il fasse laid, c’est mon habitude d’aller, sur les cinq heures du soir, me promener au Palais Royal. C’est moi qu’on voit, toujours seul, rêvant sur le point d’Argenson. Je m’entretiens avec moi-même de politique, d’amour, de goût ou de philosophie. J’abandonne mon esprit à tout son libertinage. Je le laisse maître de suivre la première idée sage ou folle qui se présente, comme on voit dans l’allée de Foy, nos jeunes dissolus marcher sur les pas d’une courtisane à l’air éventé, au visage riant, à l’œil vif, au nez retroussé, quitter celle-ci pour une autre, les attaquant toutes et ne s’attachant à aucune, mes pensées ce sont mes catins. Ainsi commence l’une des œuvres les plus énigmatiques et étourdissantes de Diderot, Le Neveu de Rameau.

Freud se serait-il trompé sur le rêve ? Aurait-il laissé passer l’essentiel en définissant le rêve comme la ” réalisation déguisée d’un…

Freud se serait-il trompé sur le rêve ? Aurait-il laissé passer l’essentiel en définissant le rêve comme la ” réalisation déguisée d’un désir refoulé ” ? Quand la sociologie revisite le sens de nos activités nocturnes, c’est avec Bernard Lahire pour l’Interprétation sociologique des rêves aux éditions de la Découverte. Une première dans le monde des sciences sociales…

« Les aveux de la chair »

« Les aveux de la chair ». 26/01/2018. Un livre commence à faire parler de lui alors qu’il n’est pas encore paru : c’est le quatrième et dernier volume de l’Histoire de la sexualité par Michel Foucault (Les aveux de la chair à paraître le 8 février, chez Gallimard). Michel Foucault, mars 1977. C’est sans doute le dernier grand inédit de la philosophie du XXe siècle…