Dans l’introduction au premier tome des Oeuvres complètes de Henri Michaux parues dans la Pléiade en 1998, Raymond Bellour écrivait : ” Pendant 62…

Dans l’introduction au premier tome des Oeuvres complètes de Henri Michaux parues dans la Pléiade en 1998, Raymond Bellour écrivait : ” Pendant 62 ans, de 1922 à 1984, Michaux n’a pas cessé d’écrire, puis d’écrire et de peindre. Il est clair qu’il y a loin de l’homme jeune, inquiet, impatient, percutant, mélangé – de cet homme fragile et furieux, bataillant en tout sens, à l’écrivain célèbre, recherché mais savamment discret et comme retiré dans sa propre légende, qui oppose à son époque étonnée des allures de sage. Et pourtant. De son premier recueil à son dernier, Michaux aura creusé sans discontinuer une même formule d’équilibre instable entre les composantes passagères qui dessinent pour lui la réalité fugitive d’un livre. “

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>