Popularité de Spinoza

Popularité de Spinoza. Développement personnel, anti-stress, nouveau management… Spinoza est servi à toutes les sauces au prix d’un dévoiement de sa pensée. La signature de Spinoza. Dans les pages idées de Marianne, Stéphane Bou tente de comprendre les raisons d’un tel engouement pour le philosophe de l’Éthique. Il cite le petit livre lumineux de Gilles Deleuze – Spinoza. Philosophie pratique – où celui-ci souligne qu’il « dispose d’un appareil conceptuel extraordinaire, extrêmement poussé, systématique et savant ; et pourtant il est au plus haut point l’objet d’une rencontre immédiate et sans préparation, tel qu’un non-philosophe, ou bien quelqu’un dénué de toute culture, peuvent en recevoir une soudaine illumination ».

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

3 thoughts on “Popularité de Spinoza

  1. Pour Maxime Rovère, qui vient de publier Le Clan Spinoza (Flammarion), son œuvre « tient un équilibre étonnant entre des tendances contraire : goût pour l’abstraction mathématique et éloge de la sensualité, anticléricalisme et sympathie pour le Christ,…

  2. Et puis, tout comme la vérité, la pensée « n’appartient à personne… Le théorème de Pythagore renvoie à une propriété du triangle, non pas à la personne d’un mathématicien de l’Antiquité. » Le spécialiste américain de Spinoza, Steven Nadler a lu ce livr…

  3. Le statut de la vérité en matière religieuse y est central. Jarig Jelles, son auteur, est chrétien, protestant de l’une des obédiences anabaptistes : les mennonites, minoritaires aux Pays-Bas où domine le calvinisme. Sa lecture de L’Éthique et de la pe…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>